Glossaire

La quantité de lumière visible qui est absorbée par le système de vitrage, exprimée en pourcentage.

La qualité d’énergie solaire (visible, infrarouge et ultraviolette) absorbée par le système de vitrage, exprimée en pourcentage. Lorsque la lumière du soleil frappe le vitrage, l’énergie solaire est transmise à travers le verre, absorbée par le verre ou reflétée par le verre. Les types de verre et de films pour vitrages se traduisent par différents résultats d’absorption, exprimés sous forme de pourcentages. Il s’agit de la qualité d’énergie solaire retenue par le verre et le film. Référez-vous toujours aux recommandations d’installation du fabricant.

Un adhésif de montage qui a recours à la pression pour former un lien mécanique entre le film et le vitrage. L’adhésif sensible à la pression est visqueux au toucher. Tous les films pour vitrages automobiles et tous les films de sécurité pour vitrages ont recours au PSA.

Un adhésif de montage ayant recours à l’eau pour activer et former un lien chimique entre le vitrage et le film pendant l’installation. Cet adhésif forme un lien solide, assure la transparence du film et favorise sa longévité.

Le pourcentage d’énergie solaire directement transmise ou absorbée et réémise dans l’immeuble. Plus ce coefficient est faible, plus les propriétés de contrôle solaire du film sont efficaces.

Le rapport entre la transmission d’énergie solaire qui traverse la fenêtre avec un film pour vitrages et la transmission d’énergie solaire qui traverse un vitrage clair dans les mêmes conditions. Plus la valeur est basse, meuilleure est l’action d’ombrage du vitrage.

Une mesure de la capacité d’une surface à absorber ou refléter les infrarouges lointains. Plus le taux d’émissivité est bas, plus les caractéristiques d’isolation du système de vitrage sont performantes en termes de pertes de chaleur. Dans le cadre des fenêtres garnies d’un film, l’émissivité fait référence à la chaleur reflétée à l’intérieur de la pièce. Dans le cadre du choix des données de performances d’un film, les taux d’émissivité bas sont préférés en vue de minimiser les pertes de chaleur à l’intérieur.

L’énergie du soleil qui est représentée comme une lumière visible (éblouissement), une radiation infrarouge (chaleur) et une radiation ultraviolette (principale cause de décoloration et risques pour la santé). Chaque forme d’énergie est différenciée par sa longueur d’onde.

Mesure la capacité du film pour vitrages à rejeter l’énergie solaire sous la forme de lumière visible, de radiations infrarouges et de lumière ultraviolette. Plus ce coefficient est élevé, plus la quantité d’énergie rejetée par la fenêtre est importante.

Faible émissivité ou faible valeur E fait référence au revêtement d’un vitrage ou d’un film pour vitrages destiné à réduire les pertes de chaleur par l’intermédiaire du film pour vitrages. Plus le taux d’émissivité est bas, plus les caractéristiques du système de vitrage sont supérieures en termes de pertes de chaleur. Le film Solar Gard Silver Ag 25 est un excellent film à faible émissivité.

Le film de sécurité pour vitrages est composé d’un polyester incroyablement solide, transparent ou d’un polyester métallisé, d’inhibiteurs hautement efficaces de radiations ultraviolettes, de produits de laminage spéciaux et d’adhésifs de montage, ainsi que d’un revêtement résistant aux rayures. Le produit est posé sur la face intérieure des surfaces vitrées en vue d’offrir une protection en cas de bris de vitre. En cas de catastrophe naturelle, d’actes de vandalisme ou d’explosion d’une bombe, la construction flexible du film et l’adhésif sensible à la pression aident à maintenir les éclats de verre en place. Ceci réduit les risques de lésions corporelles potentielles ou les dégâts matériaux. Le film de sécurité pour vitrages est également appelé film anti-éclatement, film de rétention des fragments de verre, film de limitation de l’éclatement et film Mylar.

Le film de sécurité pour vitrages de Solar Gard est disponible en épaisseurs variant de 4 MIL (100µ) à 14 MIL (350µ), les films les plus épais offrant une plus grande protection. Le film Solar Gard Armorcoat® est disponible dans toutes les épaisseurs, soit en version totalement transparente, soit en version métallisée.

Une dénomination commune pour le film de protection et de sécurité pour vitrages Armorcoat®, qui fait référence aux principaux avantages du film de sécurité: le maintien des fragments de verre en cas de bris de vitre.

Une méthode d’installation commune pour les films solaires et les films de sécurité pour vitrages. Le film pour vitrages est pré coupé légèrement plus grand que le panneau vitré et ensuite coupé à moins de 3mm du bord du vitrage.

Des longueurs d’onde invisibles et puissantes (plus courtes que la lumière, mais plus longues que les rayons X) émises par le soleil et subdivisées en trois types, les rayons UV-A, les rayons UV-B et les rayons UV-C. Les rayons UV-B causent des coups de soleil et une exposition prolongée peut entraîner un cancer de la peau. Les films pour vitrages bloquent presque 100% de la lumière ultraviolette qui traverse le vitrage. Les films pour vitrages Panorama sont des produits approuvés par la Fondation pour le Cancer de la Peau.

Un processus au cours duquel des métaux sont appliqués sur un film en polyester transparent sous forme d’une couche unie. Différents métaux produisent différentes nuances et performances en vue de répondre aux divers besoins des consommateurs.

Un processus qui noie des particules métalliques, comme de l’argent, de l’acier inoxydable, du cuivre, de l’or, du titane et du chrome, dans un film de polyester film. Les rouleaux de film sont déroulés et exposés à des matériaux bien précis, qui déposent de façon uniforme des atomes à la surface du film dans le cadre d’un bombardement d’ions. Ce procédé garantit une couleur durable et d’excellentes performances solaires. SGSG a été le premier producteur industriel à appliquer des revêtements métallisés par pulvérisation cathodique sur des films pour vitrages.

Unité de longueur correspondant à 1/1000 d’un pouce (.001”). Utilisée pour exprimer l’épaisseur des films. 1 MIL = 25 microns.

Une marque déposée d’un film de polyester produit par DuPont. Mylar, rétention de débris de verre, anti-éclatement, rétention des fragments et limitation de l’éclatement sont des références communément appliquées aux films de protection et de sécurité pour vitrages Armorcoat®.

La quantité de lumière visible qui est reflétée par le système de vitrage, exprimée en pourcentage. Un taux plus élevé offre un meilleur contrôle de l’éblouissement. Les films offrant un taux supérieur tendent à être plus réfléchissants et/ou plus foncés.

La qualité d’énergie solaire (visible, infrarouge et ultraviolette) reflétée par le système de vitrage, exprimée en pourcentage.

Lorsque la lumière du soleil frappe le vitrage, l’énergie solaire est soit transmise à travers le panneau de verre, soit absorbée par le verre, soit reflétée par le verre. Les types de verre et de films pour vitrages se traduisent par différents résultats de réflectivité, exprimés sous forme de pourcentages. Il s’agit de la qualité d’énergie solaire que le verre et le film rejettent.

Pour un rejet maximal de chaleur, vous donnerez la préférence aux films offrant un taux de réflexion d’énergie solaire élevé. Référez-vous toujours aux recommandations d’installation du fabricant.

Cette méthode est utilisée pour amplifier la rétention du verre, ancrant un film de sécurité pour vitrages de 8 MIL ou plus dans l’encadrement de la fenêtre au moyen d’un système de fixation métallique. Le film de sécurité pour vitrages est posé sur le vitrage avec un chevauchement d’environ 2,5 cm sur l’encadrement. Un système d’attaches métalliques est alors placé sur le film et est vissé dans l’encadrement de la fenêtre, ancrant solidement le film pour vitrages à l’encadrement. En fonction de l’ampleur de rétention requise, le système mécanique peut être fixé sur une, sur deux ou sur les quatre faces.

Les systèmes de fixation sont utilisés dans le cadre de l’installation d’un film de sécurité pour vitrages en vue d’amplifier la rétention des fragments de verre, ancrant le système de vitrage dans l’encadrement de la fenêtre. Le film de sécurité pour vitrages est installé sur la surface interne du vitrage et ensuite fixé à l’encadrement de la fenêtre soit par des moyens mécaniques, soit par une méthode de “vitrage à joint humide”. C’est le niveau de protection souhaité qui dicte l’usage ou non d’un système de fixation, ainsi que la méthode utilisée.

Cette méthode utilisée en vue d’obtenir une meilleure rétention du verre permet de fixer le film de sécurité pour vitrages sur l’encadrement de la fenêtre au moyen d’un mastic à base de silicones (similaire au calfatage). Le film de sécurité pour vitrages est d’abord installé dans l’ouverture de la fenêtre et ensuite fixée au moyen d’un mastic. Le Dow 995 est l’un des produits communément utilisés. Le mastic est appliqué autour de chacun des quatre bords du film, recouvrant le film et touchant l’armature afin de les solidariser.

La quantité de lumière visible qui traverse le système de vitrage, exprimée en pourcentage. Un taux faible tend à fournir un meilleur contrôle des éblouissements, tandis qu’un taux plus élevé est préféré lorsqu’il s’agit de maintenir une lumière naturelle maximale.

La quantité d’énergie solaire (visible, infrarouge et ultraviolette) qui traverse le système de vitrage, exprimée en pourcentage.

Lorsque la lumière du soleil frappe le vitrage, l’énergie solaire est soit transmise à travers le panneau de verre, soit absorbée par le verre, soit reflétée par le verre. Les types de verre et de films pour vitrages se traduisent par différents résultats de transmission, exprimés sous forme de pourcentages. Il s’agit de la quantité d’énergie solaire pénétrant dans la pièce à travers le vitrage et le film. Référez-vous toujours aux recommandations d’installation du fabricant.

Une mesure de transfert de chaleur à travers le film suite à des différences de température entre l’intérieur et l’extérieur. Plus la valeur U est faible, moins ce transfert de chaleur est élevé. Lorsque le type de film est déterminé sur base de données de performances, une plus faible valeur U est souhaitable dans le cadre de la gestion de la chaleur.